Accueil / Les pieds in the plate / Idée reçue 01 : Achète en ligne, c’est moins cher !

Idée reçue 01 : Achète en ligne, c’est moins cher !

big-brother

Bah quoi, c’est joli les cheveux poivre et sel, pourquoi il fait la tronche, Adolf ?

Il y a de ça quelques mois, alors que je donnais un cours (oui, je suis formateur à mes heures, ça m’amuse) et que j’expliquais à ces chères têtes blondes et barbues le fonctionnement global du e-commerce, j’ai été surpris d’apprendre que… ces jeunes padawans étaient convaincus qu’en cherchant sur internet et en achetant par ce biais… ils effectuaient un acte qui n’étaient lié qu’à leur seule et unique volonté, loin des standards de la grande consommation. Beaucoup à apprendre ils ont !

Attention, loin de moi l’idée de cracher dans la soupe (je suis e-commerçant), je souhaite juste apporter un petit éclairage sur ce qui se passe vraiment pour un internaute lambda quand il se promène tranquillement sur un site de vente en ligne.

Je précise que je ne rentre pas dans la technique et vais oublier plein de trucs (il faudrait un bouquin de 429 pages pour ça)… l’idée ici est d’évoquer les grandes lignes.

Bref, dans un magasin, il y a quelque chose qui nous saoule tous assez souvent, le célèbre « Je peux vous aider ? » : ah que c’est bien la vente en ligne, c’est moins cher et personne pour nous emm****.

IDEE RECUE 1 : Acheter en ligne, ça coûte moins cher. 

Avant toute chose, petit point de détail concernant les sites du type vente-privee.com qui semblent massacrer les prix.
J’adore ces sites. Vidéo cosy en accueil, shooting produit de qualité, Cécile de Rostand qui vous envoie des mails… Elle est sympa Cécile. Elle n’existe pas mais on la kiffe.

Bref, vous avez trouvé un bermuda pourpre à pois verts à -50 % (50 € au lieu de 100 € ! L’affaire du siècle ! ) sur Vente-privee.com, félicitations.
Argh, ce bermuda est une fin de série, un invendu, un truc qui date probablement de plus de 4 ans… Bref… vous venez d’acheter un truc qui n’est plus à la mode et que personne ne veut… Voilà voilà…

Rajouter à ça les 5 € de frais de livraison, le « prix constaté en magasin » définit de manière assez aléatoire (il n’y a pas de législation claire là-dessus hormis pour les soldes… C’est pour ça qu’on a inventé les ventes privées) et en étant optimiste… Vous avez payé 55 € un article que vous auriez trouvé sans trop de problème en magasin au même prix lors d’une promotion ou une première démarque… sauf que vous ne l’auriez pas acheté (rappelez-vous, personne n’en a voulu)

jean-popotin

Einstein avait tort avec sa théorie. La question que l’univers se pose et se posera est « Quel jean me fera le plus beau cul » et puis c’est tout !

L’affaire du siècle on vous dit !

Vous allez me dire que ce bermuda à pois vert, vous ne l’auriez pas trouvé en magasin et vous avez probablement raison… L’explosion du web a fait exploser l’offre. Quand à un époque on avait le choix entre un Levi’s, un Lee Cooper ou un Creeks, maintenant on a aussi du G-Star, du Diesel, du CK Jeans, du River island, etc… C’est ça que le web a apporté : du choix et… une dépendance à la consommation.

Mais bon, faut se magner, il n’y en aura pas pour tout le monde !

El Duck

L’idée reçue 2, c’est par ici

À propos Le Duck

Fondateur, administrateur, contributeur et lecteur exclusif de Ozuste.com. Grand fan du néologisme post moderne ozustien dont voici un échantillon : Bigreburnes !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*